Le guide de votre bien-être à domicile

Fauteuil releveur

Actualités

Technologie : les nouveautés au service des malades

En Languedoc-Roussillon, les complexes hospitaliers font appel aux nouvelles technologies pour améliorer la qualité des soins dans les blocs opératoires et les chambres des patients.

Des fauteuils releveurs à la place des lits

Pour la mise en place de son «Concept room », un projet de chambres hospitalières futuristes qui a pour but de lutter contre la sédentarité, Marc Boucqsault, président de la société lilloise Altao a sollicité l’aide de quelques 180 PME pour concevoir des fauteuils releveurs motorisés et télécommandés pour remplacer les lits et les brancards ; des salles de bains accessibles sans murs, des toilettes autonettoyantes et amovibles et des lits d’appoints avec volets roulants. Actuellement présenté au hall du CHU de Lille, ce « concept room » est accessible au même tarif que la chambre standard. A part le soin, ce nouveau système permet également d’accélérer la remise sur pied des patients.

Un robot chirurgical

Dans l’Hérault, l’urologue Bernard Marc est en train d’essayer un robot chirurgical créée par Dextérité Surgical, une start-up installée en Haute-Savoie. D’après Pascal Barrier, Pdg de la dite société, par rapport aux autres modèles disponibles sur le marché, cette machine est largement plus accessible au niveau du prix et ses côtés ergonomique et moderne facilitent les gestes des chirurgiens. Dans le même registre, Marion Bertrand, chirurgien orthopédique à Montpellier, utilise depuis cinq ans une technique prothétique fondée sur le procédé des implants dentaires.

Un colloque sur la cyberchirurgie

Récemment, la Fédération de l’hospitalisation privée a mis en place un colloque dédié aux inventions futuristes consacrées aux soins. En guise de première mondiale, le CHU de Strasbourg utilise depuis cette année la cyberchirurgie, une technique chirurgicale qui utilise des robots et autres imageries virtuelles pour opérer sans cicatrice des cancers et des tumeurs graves.